Photo Zoom sur le financement de la promotion immobilière en VEFA

Zoom sur le financement de la promotion immobilière en VEFA

De la maîtrise du terrain d'implantation du bien à sa livraison, la promotion immobilière est un exercice laborieux qui implique un financement solide. La VEFA constitue un des moyens d'honorer les dépenses que cela engage. Voici un zoom sur le financement de la promotion immobilière en VEFA.

VEFA, késako ?

Rappelons d'emblée que le but du promoteur immobilier est de vendre un bien qu'il envisage encore de construire. Pour soutenir financièrement cette construction, il aura justement besoin de ressources.

Le montant du financement étant vraiment conséquent, l'emprunt bancaire constitue sa principale option. Pour se donner plus de chance de voir sa demande aboutir, il aura souvent besoin d'apporter ses fonds propres, de l'ordre de 10 à 20% du coût total.

La vente en état futur d'achèvement est une troisième voie que le promoteur emprunte pour renflouer ses caisses. La VEFA désigne de façon simple une prévente. En effet, les futurs acquéreurs du bien construit paient par avance chaque lot dont ils souhaitent devenir propriétaires.

La VEFA en pratique

Par les ventes sur plans, le promoteur devrait réaliser près de 40% de la valeur de son programme. Ce montant doit faire l'objet, pour chaque acquéreur, d'une garantie d'achèvement.

L'acheteur devra donc vérifier l'existence de cette clause dans le contrat. Ce dernier spécifie, par ailleurs, les conditions de l'échelonnement du paiement qui se déroule comme suit :

  • versement d'un dépôt de garantie : moins de 2% pour une livraison prévue à plus de 24 mois et égale à 5% si l'ouvrage est livrable dans les 2 ans ;
  • mise à disposition des 35% de la valeur de l'achat pour l'achèvement des fondations ;
  • payement des 70% de la valeur du lot pour la mise hors d'air ;
  • versement des 80% du montant total pour la mise hors d'eau.

Les derniers 5% de la vente sont remis au promoteur à la livraison du bien. Ceci étant, l'acquéreur doit s'être acquitté des 95% de son dû au moment où il constate les finitions de l'ouvrage.

Que vaut la VEFA pour chacune des parties ?

Comme n'importe quel contrat de vente, la VEFA implique des attentes et des engagements de la part des parties concernées. Pour l'acquéreur, le grand avantage est de disposer d'un bien garanti conforme à toutes les contraintes et réglementations en vigueur.

En effet, c'est au promoteur qu'échoient toutes les démarches pour qu'une construction s'aligne aux réglementations thermiques par exemple. Quand un professionnel comme le Groupe Cardinal développe un programme, il collabore avec des architectes rompus à leur art. Cela constitue une garantie que le bien est correctement intégré dans son environnement et respecte le plan d'urbanisme de la localité ciblée.

Pour Jean-Christophe Larose qui a fondé le Groupe Cardinal et le Cardinal Campus (https://www.cardinalcampus.fr/page-jean-christophe-larose--un-parcours-tout-trace,46.html), le financement est un art qui s'exerce à part. Le consortium a mis en place une filiale dédiée qui brasse près de 22 millions d'euros de fonds propres. Avec ce portefeuille, l'enseigne est en mesure de porter ses ambitions de diversification et d'expansion. Elle conserve le statut d'une PME en mesure de rester à l'écoute de ses clients.