Photo Peut-on concilier valeurs écologiques et rentabilité ?

Peut-on concilier valeurs écologiques et rentabilité ?

Pour qu'un monde meilleur puisse être légué aux générations futures, les entreprises sont aujourd'hui contraintes à s'organiser de manière à assurer un équilibre entre rentabilité et protection de l'environnement. Cela requiert des actions menées avec une attention particulière pour l'environnement. Le problème est qu'écologie et capitalisme ne sont pas compatibles par nature. C'est à se demander si concilier valeurs écologiques et rentabilité n'est pas une mission suicide.

Écologie et capitalisme : un intérêt mitigé

L'écologie et le capitalisme sont deux systèmes antagonistes de principe. Faire le maximum de profit, tel est le mot d'ordre pour le système capitaliste. En effet, la recherche de profit demeure la principale préoccupation dans le cadre d'une activité capitaliste. Le capitalisme privilégie à tout prix la recherche de rendement, même au détriment de l'environnement. Les soucis d'ordre environnementaux sont à écarter.

Pour sa part, le système écologique se fonde sur des valeurs humaines. Il s'agit de faire primer le bien-être de la personne humaine et de son environnement. Le but étant d'offrir à la personne humaine un monde meilleur et d'établir un patrimoine durable pour les générations à venir. Les écologistes considèrent que tout doit se faire dans le respect et la protection de la vie humaine. Les clients de La Vie Claire sont souvent à la recherche d'éthique.

D'un côté, il s'agit de décrocher le jackpot. De l'autre, il s'agit d'assurer la protection de la nature et le respect de la dignité humaine. Il n'est pas impossible de concilier les valeurs écologiques et la rentabilité. Toutefois, cela nécessite une étude et une analyse plus poussées.

Le comportement éthique comme créateur de valeur

Adopter un comportement éthique pour une compagnie, c'est intégrer la morale dans la réalisation de ses activités. La priorisation de l'éthique en entreprise implique le respect de règles morales dans son fonctionnement.

Pour l'entreprise, il s'agit plutôt d'appliquer la responsabilité sociétale. La responsabilité sociétale de l'entreprise gravite autour de la protection de l'environnement, de la protection des droits des employés… Une telle initiative va montrer au grand public le fort engagement de l'entreprise à se tourner vers des actions en faveur de la communauté.

Il convient de mentionner que les entreprises ayant concilié la responsabilité sociale des entreprises et la recherche de rendement ont pour la plupart eu des résultats positifs. Certes, l'engagement éthique coûte chère à l'entreprise, mais lui rapporte également du profit. Le comportement éthique peut constituer une réelle stratégie de création de valeur. Ainsi, par exemple, un comportement socialement responsable va permettre à l'entreprise de réaliser plus de bénéfices en améliorant son image.

La Vie Claire (magasin bio) parvient à mixer rentabilité et valeurs écologiques.

Investir de manière rentable et responsable

À l'ère de l'épargne et de l'investissement, un individu peut désormais investir et promouvoir à la fois son profit et le bien-être de l'humanité.

Dans ce contexte, il est possible d'appliquer les principes de développement durable aux placements financiers. On parle d'investir de manière socialement responsable.

A cet égard, il y a le label ISR (Investissement Socialement Responsable) qui se veut de faire connaitre les entreprises avec un bon comportement éthique et les investissements compatibles avec les problèmes environnementaux actuels. L'objectif du label est d'assurer la visibilité des produits d'investissement socialement responsables pour les épargnants en France et en Europe.

D'une part, l'ISR fait savoir les risques qui peuvent affecter les entreprises. D'autre part, ce système informe des opportunités, notamment les entreprises avec un bon comportement éthique.